Materiel Celeste

Forum francophone pour les collectionneurs et créateurs de poupées
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Marketing: différenciation/sexualisation des produits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 23 ... 45  Suivant
AuteurMessage
deedlot



Nombre de messages : 3216
Age : 91
Localisation : Ici. Et là.
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: temp2   Ven 16 Déc 2011 - 21:10

Le coup de la sexualisation des jouets, ça commence dès la naissance hein.

A l'époque (pas si lointaine, moins de 6mois) ou je travaillais dans un magasin de jouet assez gros, dès la naissance les gens venaient me voir en me demandant des cadeaux "pour un nouveau-né, c'est une fille ou c'est un garçon". Et si j'avais le malheur de présenter un jouet rose pour un garçon, ou bleu pour une fille, les 3/4 du temps, on me répondait scandalisé "mais... c'est pour une fille" ou "mais c'est pour un garçon". Ce à quoi je me faisais plaisir à répondre "oui, enfin croyez moi, à cet âge, le bébé ne reconnait pas les couleurs, que sa peluche soit rose, bleu ou jaune fluo, peu importe ! Et puis, c'est tellement triste d'imposer des couleurs pour fille et d'autre pour garçon."

Et puis un matin, alors que j'essayais de me débarrasser de jouets démoniaques ici (lire ici si vous avez du temps à perdre), j'ai croisé le chemin d'une femme qui achetait une dînette en bois (Janod d'ailleurs !) pour son fils et avec qui on s'est lamenté ensemble de la sexualisation des jouets.
C'est triste à dire, mais offrir un jouet rose à un garçon, dans l'esprit des gens ça revient à dire "ohmygod, je vais en faire un pédé".

Perso, j'ai toujours été fille on ne peut plus fille, avec mes barbies, mes petits poneys et compagnie, et ça m'a pas empêché d'être gouinasse et d'en prendre conscience jeune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deedlot.livejournal.com
Bone



Nombre de messages : 1318
Age : 36
Localisation : Au Québec
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: Marketing: différenciation/sexualisation des produits   Ven 16 Déc 2011 - 22:28

....

RHO PINAISE DEEDLOT !!!!!

Je suis morte de rire !!!!

JE L'AI LE TÉLÉPHONE DIABOLIQUE !!!!! (ou en tous cas un qui lui ressemble fort !!!! Version chien/chat/oiseau/lapin)

ALLO ALLO ICI LE CHAT HIHIHIHIHI

Cette chose m'a rendue folle !!!!!

Depuis, je ne peux pas m'empêcher de répondre au téléphone en y pensant et à chaque fois je dois me retenir pour ne pas balancer à mon interlocauteur "Allo allo ici Émilie hihihihi"...

C'est le mal ce truc !!!!
Je ne remercie pas ma très chère mère d'avoir offert ÇA à ma fille....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince



Nombre de messages : 859
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/01/2009

MessageSujet: Re: Marketing: différenciation/sexualisation des produits   Ven 16 Déc 2011 - 23:12

Je trouve cette conversation sur la sexualisation des jouets très intéressante. Même si je voyais bien le rose et paillettes chez les filles et le côté plus sérieux et bleus chez les garçons ça ne m'avait jamais vraiment frappée. Mais maintenant ça me choque. ça me rappelle la fois où j'avais demandé un action man pour noël. Mon cousin, ma cousine, oncles, tantes... s'étaient moqués de moi et avaient trouvé ça bizarre. (Mais quoi? Il fallait bien un homme pour barbie...)




Dernière édition par Prince le Dim 18 Déc 2011 - 3:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.flickr.com/photos/princelily/
Lylyesp



Nombre de messages : 3512
Localisation : entre le higan et le shigan
Date d'inscription : 10/09/2010

MessageSujet: Re: Marketing: différenciation/sexualisation des produits   Ven 16 Déc 2011 - 23:41

Petite video ( pour celles et ceux qui ne la connaitraient pas déjà ) qui prouve qu'il n'y a rien de mal à ce qu'un petit garçon préfère les Barbies aux GI Joe

Pub Barbie Vs GI Joe

Pour l'anecdote, je suis allée à la Japan Touch avec la copine de mon cousin, il y avait son petit garçon de 5 ans avec nous et ben il est tombé en extase devant les SD de Totchi-kun, et il louchait sur toutes les BJD qu'il a pu voir sur certains stands là-bas !! Je trouvais ça super mignon et rigolo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnetic Duckling



Nombre de messages : 973
Localisation : RP
Date d'inscription : 27/10/2010

MessageSujet: Re: Marketing: différenciation/sexualisation des produits   Sam 17 Déc 2011 - 4:55

+1 général rapport au sujet des jouets et de l'homosexualité.

En parlant de couleur rose, il parait que le rose fuchsia est/était à la mode pour les hommes en Chine. J'ai pas trouvé d'article pour corroborer ça mais c'était de source plutôt sure. En revanche j'ai trouvé ça In Japan, the color pink has a masculine association, donc il faut croire que tout dépend de la culture.

Toujours sur la même page "Some studies of the color pink suggest that male weightlifters seem to lose strength in pink rooms, while women weightlifters tend to become stronger around the color." C'est presque un peu flippant, le conditionnement. Ça me fait penser à des études qui avaient été faites sur les codes couleurs pour des produits et bref c'est un peu hors sujet mais en gros si tel produit est pas de telle couleur (lessive toussa), ça passe pas et les gens achètent pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.magneticduckling.com
.An



Nombre de messages : 8274
Age : 27
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 21/04/2007

MessageSujet: Re: Marketing: différenciation/sexualisation des produits   Sam 17 Déc 2011 - 5:36

Ah, je savais pas que ça datait que des années 80 le rose pour les filles... en même temps, je suis née en plein dedans, j'ai pas vu d'avant après.

Moi ce qui me dégoute le plus avec cette différenciation, c'est que depuis toute petite, j'adore regarder les catalogues de jouets, ça me fait rêver, mais ces derniers temps, je ne peux plus. Voir la section "fille" et la section "garçon", chacune bien gorgées des habituels clichés, ça me donne envie de vomir. C'est un truc que je ne supporte plus du tout, la séparation extrême et la discrimination basées sur le genre.

Moi aussi quand j'étais petite je jouais avec tout. J'avais deux frère, on avait une salle de jeu au sous sol, dans laquelle on mélangeait tous nos jouets. Beaucoup de jeux de construction type legos, keenex, kaplas, mecano etc. Nos parents voulaient surtout qu'on apprenne en jouant, qu'on développe notre intellect et notre créativité. A nous trois, on faisait des choses incroyables, des palais, des vaisseaux, des voitures à moteur, des stations spatiales...

J'avais deux trois Barbies aussi. Elles intriguaient beaucoup un de mes frères qui jouait avec de temps en temps. Il aimait qu'elles soient plus expressives que les bonshommes legos, c'était mieux pour jouer les personnages qu'on inventaient. OUai, mon petit frère 100% hétéro créait des histoires avec des nanas héroïnes, parce que si jeune déjà, le féminin le passionnait. Non, jouer aux Barbies ça l'a certainement pas rendu pédé. Aujourd'hui, il regarde mes BJD en se disant qu'elles seraient un bon support pour incarner ses personnages, à cause de la finesse de leurs traits. Je me dis que c'est dommage que ma mère n'ai jamais voulu lui acheter "sa" Barbie" à l'époque. Foutue hypocrisie.

Quand je garde des gosses, je les fais jouer à la même chose en même temps. Tout le monde joue aux Polly Pocket et tout le monde joue au foot, je m'amuse pas à séparer les garçons des filles. Le fait d'avoir la caution morale d'un adulte qui en plus joue avec eux annule leurs aprioris. J'ai remarqué qu'en fait ça se corse quand ils rentrent au collège... mais avant ça reste assez facile de les convaincre, surtout quand ils sont plusieurs, car ce qu'ils veulent avant tout c'est jouer. Ceux qui disent que les garçons préfèrent les camions et les filles les poupons n'ont juste jamais essayé d'inverser les choses. C'est de la grosse mauvaise volonté, du bon gros conditionnement. Je vois ce qui les effraie dans le fait d'aller contre ces normes établies, et je trouve ça super triste pour leurs gosses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.flickr.com/an-ovalaire
Sandra



Nombre de messages : 4176
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 22/04/2010

MessageSujet: Re: Marketing: différenciation/sexualisation des produits   Sam 17 Déc 2011 - 9:23

Little Entity a écrit:
C'est presque un peu flippant, le conditionnement. Ça me fait penser à des études qui avaient été faites sur les codes couleurs pour des produits et bref c'est un peu hors sujet mais en gros si tel produit est pas de telle couleur (lessive toussa), ça passe pas et les gens achètent pas.

Les couleurs, c'est clairement culturel.
Quand en europe, on va associer le blanc à la pureté (couleur de la robe de mariée), en Inde, c'est clairement la couleur de la mort et du deuil...

En finlande, les pots de yahourt sont en plastique noir (avec le yahourt blanc dedans) et ca ne choque personne. En france, je pense que pas un seul yahourt ne serait acheté par les consommateurs s'il était conditionné dans des pots noirs.

Dans l'inconscient général, chaque couleur est plutôt connotée (blanc pour la pureté, noir pour les produits de luxe, vert pour le bio, jaune fluo pour "pas cher" et donc rose pour les filles, bleu pour les garçons).
C'est pour ca que les packagings de produits sont pensés au niveau de la couleur. De là, on ne s'étonne pas pourquoi les packagings de jouets sont sexués : il faut que ca sonne fille/garçon dans la tête du consommateur dès le premier coup d'oeil...

Je trouve ca navrant aussi. Jouer aux légos et playmobils, faire des tours de vélo et grimper dans les arbres n'a pas fait de moi une lesbienne ou même un garçon manqué. J'ai eu des tonnes de barbies et autres polly pockets aussi...

Un truc qui permet d'éviter toute cette sexualisation des jouets, c'est d'acheter d'occasion.
C'est comme ca que mon père m'a récupérer plein de vieux playmobils dans des vides greniers et j'ai joué avec pendant des heures Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deedlot



Nombre de messages : 3216
Age : 91
Localisation : Ici. Et là.
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: Marketing: différenciation/sexualisation des produits   Sam 17 Déc 2011 - 12:22

Ouip, et quand on commence à s'y informer de près, la sexualisation des produits de consommation, c'est assez fou...
Pourquoi Coca-cola s'est amusé à faire du Coca zéro alors qu'il y a avait déjà du Coca light ?
Mais pour les hommes bien sur !
Le light, c'est conditionné fifille et régime, ces messieurs n'allaient surement pas acheter du liht, au risque de perdre leur virilité hein.
Désormais ils peuvent commander dans leur bar préféré du coca zéro, au joli packaging noir bien viril, en tapant du poing sur la table et en se grattant les couilles, comme de vrais mâles !

J'avais lu ça dans un magasine de socio de consommation américain, je ne retrouve plus le lien, mais cet exemple précis m'avait marqué !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deedlot.livejournal.com
Anne-Laure
Admin


Nombre de messages : 26942
Localisation : Angoulême, France
Date d'inscription : 13/11/2004

MessageSujet: Re: Marketing: différenciation/sexualisation des produits   Sam 17 Déc 2011 - 13:35

Je me demandais s'il ne fallait pas mettre cette discussion dans un sujet à part (mais si je le fais y'a des lamentations qui vont être embarquées avec)... je vais tenter, ca vaut le coup je trouve. Edit ayé, j'ai séparé les messages qui n'avaient rien à voir et les ai remis dans le Mur.

_________________

avatar © Tatsuya Ishida / Sinfest
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://algesiras.free.fr
Solkeera



Nombre de messages : 4396
Localisation : RP
Date d'inscription : 14/05/2006

MessageSujet: Re: Marketing: différenciation/sexualisation des produits   Sam 17 Déc 2011 - 14:24

Je suis contente de voir que le sujet intéresse et interpelle, et rassurée de constater que je suis loin d'être la seule que ça perturbe et énerve !

Mais j'ai l'impression que sur ce sujet comme sur d'autres concernant les questions de genre, on est ici dans une communauté qui est en moyenne bien plus ouverte et souple d'esprit que le reste de la société... comme je passe beaucoup de temps sur internet dans ce type de communauté, et que dans la vie réelle j'ai tendance à me lier davantage aux gens qui partagent mes valeurs, j'en viens parfois à me persuader que ça y est, ça vient, bientôt la hiérarchisation des genres (parce qu'au final c'est ça le problème : de différences constatées et construites, on tire des principes, des contraintes, qui conditionnent et desservent tout le monde) appartiendra au passé, et que demain on les considèrera avec la condescendance amusée qu'on réserve à d'autres croyances de nos ancêtres qui nous semblent aujourd'hui si naïves à la lumière de nos connaissances actuelles...

Et puis je sors de mon cocon, au détour d'une boutique de jouets, d'une campagne de pub, d'une étude sociologique, d'une conversation avec des collègues, des amis, et là paf ! C'est la claque dans la gueule.

@Deedlot : je ne savais pas tiens, pour le coca Zero/Light ! Je n'avais jamais compris l'intérêt de sortir les deux, étant réfractaire au light en général je ne m'étais pas penchée sur le sujet, mais tu as raison, c'est un bien un coup marketing pour segmenter le marché entre genres...

Pour l'anecdote, voici un autre exemple de segmentation complètement artificielle dont le niveau de foutage de gueule m'a fait lever les yeux au ciel : les brosses à dent spécifiquement conçues pour homme ou pour femme. Hé oui, comme chacun sait (???), les genres sont à la fois extrêmement différents l'un de l'autre mais complètement uniformes entre eux ; ainsi toutes les femmes (toutes fascinées par l'élégance et le rose) ont une toute petite bouche délicate avec des gencives en pétale de rose et des mini-dents en perles, et leurs mains fragiles se retrouvent vite couvertes d'ampoules au contact d'un manche de brosse classique, alors que tous les mecs (tous obsédés par le sport et le bleu marine) ont de grosses mandibules entièrement plantées de canines cradingues et sont affublées d'immenses paluches maladroites qui peinent à saisir un manche normal.
Heureusement que Sanogyl est là pour détecter et pallier ces encombrants handicaps de genre u_u; !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NieLs



Nombre de messages : 890
Age : 29
Localisation : J'aime les bonbons, I'm from Lyon..
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Marketing: différenciation/sexualisation des produits   Sam 17 Déc 2011 - 14:39

Very Happy


Dernière édition par NieLs le Lun 28 Jan 2013 - 15:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.An



Nombre de messages : 8274
Age : 27
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 21/04/2007

MessageSujet: Re: Marketing: différenciation/sexualisation des produits   Sam 17 Déc 2011 - 14:55

Deedlot : AH C'EST POUR ÇA qu'ils ont créé le Zero :0 Hey mais tu viens d'éclaircir un mega point noir dans mon esprit là ! xD Mais maintenant que tu le dis c'est évident. Les dernière pub Coca Light c'est quoi ? Des Pullips bestah dans une boutique de sacs à main. Les dernières pub Coca Zero ? Un mec musclé qui sauve sa copine bimbo avec un hélicoptère. OMG, c'est aussi subtil que les pages d'un catalogue de jouet.

Sinon, toujours dans le sens de la différenciation fille garçon, j'étais tombée sur cette article de Rue89 il y a peu : Décathlon crée une pub sexiste pour le Web, puis rétropédale

Les commentaires sélectionnés sous l'article sont absolument fascinants, voir effrayants. Là tu te dis qu'il y a encore du chemin à faire. Exemple, qui rejoint vos propos sur le packaging :



Mathieu D. (consultant) a écrit:
C'est amusant de constater que vous voyez du sexisme alors que je n'y vois qu'une application de marketing appliquée à un site marchand.

Sans préjugés ni rien, on constate dans la base de données que les clients de type A (femmes par exemple) ont plus d'appétence pour le produit X.

Lorsqu'un client A se connecte, on lui propose les produits pour lesquels la probabilité de réponse positive (d'achat) est la plus forte.

En général on définit un segment ou une appétence avec bien plus de caractéristiques que simplement le genre, mais bon, l'information est rare malheureusement.

Et donc in fine, on constate que les filles achètent plus de maquillage, jouent plus à la poupée et pratiquent plus la danse.
On évite donc de leur proposer des GI Joe et des ballons de foot.

Et donc vous y voyez du sexisme ou en tout cas de l'essentialisme fondé sur le sexe, et je n'y vois que de l'application de statistiques.


C'est le chat qui se mord la queue quoi. Elles viennent d'où ces statistiques, et pourquoi montrent-elles que les filles préfèrent la danse et les garçons le foot ? Parce que les enfants naissent avec un gène rose ou bleu selon leur sexe ? Non, à cause du conditionnement nourri entre autre par ce genre de pratiques commerciales.


Après, pour en revenir à ton message Deedlot, que le Coca Zero avait un packaging noir bien viril, je dois dire que ça ne me pose pas de problème dans l'absolu. C'est le concept de base et la façon dont c'est vendu qui fait pleurer, mais après, le fait de fortement féminiser ou masculiniser des packaging ça ne me dérange pas du tout. J'adore me balader dans Sephora et couiner devant les palettes de maquillage super girly. Jouer des codes masculins / féminins dans un packaging, et les exacerber, c'est tout un art. Le soucis vient du regard des autres. Si un mec traine dans Sephora et s'extasie devant les palettes de maquillages, parce que bordel c'est quand même super joli ces conneries, ben à moins qu'il ne porte un t-shirt moulant rose (et toute la connotation occidentale qui va avec, lol) ça risque de faire "bizarre". Genre tache.
Le truc c'est pas qu'il faudrait rendre tous les produits unisexe, ou neutre, histoire de pas du touuuuuut faire de différence entre le féminin et le masculin, non. le truc c'est d'apprendre dès le plus jeune âge aux gens qu'ils peuvent aimer les deux et que ça ne remet pas en cause leur sexe et leur identité.
Je sais pas si je suis très claire... En gros, ce qui est énervant avec les jouets pour enfants, c'est pas qu'il y a des packaging tout bleus ou tout roses, mais juste qu'on les différencie de façon radicale en les opposant comme deux tranchées ennemis dans les rayons de magasins de jouet ou les pages de magasines, avec marqué en gros : garçon / fille. Et hop, forcement une fille sur l'emballage d'une petite cuisine en plastique, et un garçon sur l'emballage d'un camion de pompier. Ouai, ça c'est sexiste et gerbant.
Mais tu peux vendre ce même camion de pompier dans un paquet bleu et rouge, qui connote l'aventure et l'héroïsme, et qui reprendre pleins de codes du masculin*, et le placer dans un rayon "jouets pour enfants", et laisser le choix aux gosses, garçon ou fille, de s'y identifier ou non.

* masculin ne signifierait pas juste "pénis" et féminin "vagin", ça serait juste deux univers différents, la vision A et la vision B. Et selon la sensibilité de l'enfant à ces univers, il ferait son petit shopping, composé par exemple à 70% de A et 30% de B. Ça ne briderait pas sa personnalité, ça lui apprendrait à accepter le féminin et le masculin qu'il a en lui et ça lui permettrait de mieux s'approprier ces codes, et d'en jouer, pour s'affirmer.


J'enfonce peut-être des portes ouvertes mais je trouvais important de rappeler qu'en soit, différencier le féminin du masculin n'est pas un problème, tout dépend du point de vue qu'on a sur ces notions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.flickr.com/an-ovalaire
Belin



Nombre de messages : 9715
Age : 42
Genre : Âme du Crépuscule
Date d'inscription : 27/05/2007

MessageSujet: Re: Marketing: différenciation/sexualisation des produits   Sam 17 Déc 2011 - 14:59

Rhopunaise, les brosses à dents c'est le pompom !!!!! eek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/?ref=logo#!/twilightsouldolls
Anne-Laure
Admin


Nombre de messages : 26942
Localisation : Angoulême, France
Date d'inscription : 13/11/2004

MessageSujet: Re: Marketing: différenciation/sexualisation des produits   Sam 17 Déc 2011 - 15:01

Hahahaha. Les brosses à dents. Hahaha. *rire jaune*

Et non, en tant que maman, je ne mettrai pas mon fils en robe ni ne l'obligerai à porter du rose s'il ne veut pas. Si un enfant est humilié justement à cause de la pression sociale parce qu'on veut lutter contre, on obtiendra l'effet inverse à celui désiré. Y'a d'autres moyens de faire passer des idées d'égalité, par exemple:
"- regarde maman, j'ai fait une équipe de super-héros!
- pourquoi y'a qu'une seule fille?"
etc...

Mini HS: chacun ses références: mon fils est passé lorsque je regardais les défilés haute couture (voir le sujet sur les vidéos), je lui ai expliqué ce que c'était qu'un défilé de mode et en voyant une des mannequins arriver il s'est écrié:
"- Woah elle est habillée comme un Jedi!" XD
Alexander Mc Queen, le couturier des Jedi. è_év

_________________

avatar © Tatsuya Ishida / Sinfest
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://algesiras.free.fr
Bone



Nombre de messages : 1318
Age : 36
Localisation : Au Québec
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: Marketing: différenciation/sexualisation des produits   Sam 17 Déc 2011 - 15:37

...

Rho la la... les brosses à dents.... je ne connaissais pas (pas encore arrivé au Québec), mais en effet c'est pas mal ça...

À quand le PQ pour femmes et leurs jolies fesses délicates à la peau de pêche et le PQ pour homme en laine de verre bien virile pour leur postérieur de mâââle...

Déjà les teintures à cheveux pour homme, ça me fait rire à chaque fois... Ben oui c'est sûr les teintures "pour femmes" ça ne prendrait pas sur leur cheveux, leur faut des teintures spéciales, aux packaging bleu/gris, on en revient toujours au même point....

Et pour répondre à la question, si j'avais un garçon et qu'il voulait aller à l'école en jupe, ben oui je le laisserais faire !

Par contre je ne l'obligerai pas bien sûr, je ne veux pas me servir de mes enfants et les instrumentaliser pour faire passer mes idées.

Mais à nouveau si un jour j'ai un petit gars et qu'il voulait mettre les jupes de sa grande soeur pour sortir, ben écoute vas-y mon chou...

De toute façon, dans mon village on nous appelle déjà "les originaux", alors ça n'étonnerai personne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Marketing: différenciation/sexualisation des produits   Aujourd'hui à 5:12

Revenir en haut Aller en bas
 
Marketing: différenciation/sexualisation des produits
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 45Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 23 ... 45  Suivant
 Sujets similaires
-
» Que peut on faire avec les produits LAura Pack
» YatooDiscount - vente Produits Dérivés Comics - jeudi 23 septembre - 20h
» Produits dérivés... ou comment se ruiner par amour pour Jane
» Produits transformers
» 2 cartes avec mes nouveaux produits Stampin'Up

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Materiel Celeste :: Le Marché :: Papotages-
Sauter vers: