Materiel Celeste

Forum francophone pour les collectionneurs et créateurs de poupées
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Enfants, grossesse, bibous et photos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 34 ... 65, 66, 67  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enfants, grossesse, bibous et photos   Mar 13 Sep 2016 - 3:01

Je ne sais pas si ton message m'est adressé, mais si c'esr le cas je vais me répéter encore :
J'ai vécu avec des enfants de foyer pendant un moment. (Comme dit précédemment...) Les enfants ou j'etais avaient de 4 à 16 ans. Je sais parfaitement comment les enfants fonctionnent. Je ne me permettrai jamais de juger quelque chose que je ne connais pas/pas assez bien.
Revenir en haut Aller en bas
Bone

avatar

Nombre de messages : 1329
Age : 36
Localisation : Au Québec
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: Enfants, grossesse, bibous et photos   Mar 13 Sep 2016 - 4:56

...

Pour le coup, je suis de l'avis de Panda !

Là encore, avis tout personnel bien sûr :

Comme je l'ai dit depuis le début à Navy : bien sûr que tout le monde, avec ou sans enfants, a le droit de s'exprimer et d'avoir un avis ! Encore heureux ! Wink

Par contre, comprendre, non je suis désolée, si vous n'avez pas d'enfants, vous ne pouvez pas "comprendre", dans le sens : vous ne pouvez pas "savoir ce que l'on vit".

J'ai été sans enfant. Puis j'ai été avec enfants.
Je peux vous assurer que même si avant je croyais savoir, ben en fait non. Pas du tout !

Mais ça, on ne s'en rend compte que le jour où on devient parent Wink .

On ne peut pas savoir ce que ça fait de marcher dans les souliers du voisin tant qu'on ne les enfile pas nous-même... pour continuer dans les comparaisons et métaphores LOL.

"LOL" mais je suis on ne peut plus sérieuse.

On peut essayer d'imaginer ce que ça fait, mais non, on ne peut pas "comprendre".


Je croyais savoir donc, avant, parce que oui les enfants c'est "connu" comme vous dites, et que surtout j'en ai côtoyé de très proche comme vous dites aussi : je suis l'aînée de 3 enfants (on pourrait même dire de 5, on habitait à côté de mes cousins, on était tout le temps les uns chez les autres), j'ai fait du baby-sitting pendant toutes mes années de Fac, j'ai fait un stage en Maternelle, ma meilleure amie et marraine de ma fille a été maman un an avant moi et j'ai donc côtoyé cette famille de très près, gardé sa fille, etc.

Mais vivre avec des enfants et être parent n'a rien à voir !

On ne peut pas comprendre ce que ça fait d'avoir l'entière responsabilité du bonheur ou du malheur d'un être en construction avant de devenir parent.

À nouveau, on peut essayer d'imaginer, mais non, on ne peut pas "savoir", on ne peut pas "comprendre" si on ne le vit pas.

On ne peut pas comprendre la "torture" que c'est de toujours se demander si on fait bien, si on fait mal, de réfléchir constamment aux conséquences que chacun de nos actes pourraient avoir sur le développement de notre enfant, etc.

Ce "poids" de responsabilité on ne peut en mesurer toute l'ampleur que quand on est parent, je suis désolée, c'est comme ça. (Je pense.)

Et d'autant plus donc quand "les gens" ne se gênent pas pour juger vos moindres faits et gestes de parents, pour vous "conseiller", pour vous faire douter, etc.


Je vais peut-être moi aussi me mettre des gens à dos en disant tout ça, mais vous verrez, vous me comprendrez le jour où vous deviendrez parent Wink .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bone

avatar

Nombre de messages : 1329
Age : 36
Localisation : Au Québec
Date d'inscription : 10/12/2008

MessageSujet: Re: Enfants, grossesse, bibous et photos   Mar 13 Sep 2016 - 5:36

Magnetic Duckling a écrit:

Selon moi pour que le gosse "s'adapte au monde", va bien falloir qu'il fasse une crise ou 2 ou 3, le temps de faire le lien que....ça sert à rien il obtient rien mais c'est un passage inévitable à priori parce que la frustration chez les jeunes enfants cf les posts du dessus (que les parents confirment ou infirment svp).

Ben oui et non Wink

Le truc, c'est même pas ça en fait...

Parce que l'enfant en bas âge ne crise pas pour obtenir quoi que ce soit. Le lien dont tu parles, ça ne parle pas à l'enfant pendant au moins plusieurs années...

Si l'enfant pleure ou crie, ce n'est pas pour faire craquer le parent.

S'il pleure c'est parce qu'il est triste.
S'il crise c'est parce qu'il est en colère, frustré.

Et que le développement de son système neuronal ne lui permet pas de contenir ses émotions.

Mais donc, tu as raison sur un point : des crises il va falloir qu'il en fasse oui !
Mais plus que 2 ou 3... ça c'est le chiffre par jour ! LOLOLOL

Et ce n'est pas tant le temps qu'il comprenne que "ça ne sert à rien", mais plutôt le temps que son cerveau mature et qu'il apprenne à apprivoiser ces tempêtes émotionnelles qui l'assaillent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roussinette

avatar

Nombre de messages : 3574
Age : 37
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 02/12/2007

MessageSujet: Re: Enfants, grossesse, bibous et photos   Mar 13 Sep 2016 - 8:53

Navy a écrit:
Je ne sais pas si ton message m'est adressé, mais si c'esr le cas je vais me répéter encore :
J'ai vécu avec des enfants de foyer pendant un moment. (Comme dit précédemment...) Les enfants ou j'etais avaient de 4 à 16 ans. Je sais parfaitement comment les enfants fonctionnent. Je ne me permettrai jamais de juger quelque chose que je ne connais pas/pas assez bien.

Je te trouve très prétentieux.

Savoir parfaitement comment les enfants fonctionnent. Et ben !!! eek Heureusement que tu es venu au monde parce que des enfants en foyer, y en a des tonnes et qui sont IMPREVISIBLES il y en a aussi des tonnes.

Reviens parler quand tu auras un peu plus d'années derrière toi, de "bouteilles" comme on pourrait dire, peut-être même quand tu auras tes propres enfants (qui t'écouteront au doigt et à l'œil car tu sais si bien gérer que ca) car tu verras que les enfants sont imprévisibles et encore plus difficiles des enfants de foyer.

J'ai une belle-soeur qui en a fait son métier, et certains enfants, c'était l'hôpital psychiatrique qui les attendaient après leur passage chez elle, car elle ne pouvait rien faire ni les sauver (les gamins avaient été violés par plusieurs membres de la famille certaines histoires étaient hallucinantes) ils étaient violents pour eux et violents pour les autres.

Dommage qu'à l'époque, on ne te connaisse pas, tu les aurais aidé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.flickr.com/photos/23640198@N06/
deedlot

avatar

Nombre de messages : 3318
Age : 92
Localisation : Ici. Et là.
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: Enfants, grossesse, bibous et photos   Mar 13 Sep 2016 - 11:06

Navy a écrit:
Je ne sais pas si ton message m'est adressé, mais si c'esr le cas je vais me répéter encore :
J'ai vécu avec des enfants de foyer pendant un moment. (Comme dit précédemment...) Les enfants ou j'etais avaient de 4 à 16 ans. Je sais parfaitement comment les enfants fonctionnent. Je ne me permettrai jamais de juger quelque chose que je ne connais pas/pas assez bien.

C'est dommage toute cette colère en toi. Clairement tu ne viens sur ce sujet que dans l'idée d'en découdre et de te battre virtuellement. Toutes tes interventions ne sont que des petites provocations pour faire sortir de leurs bottes les mamans du forum, pour justifier un échange verbal houleux ensuite. C'est vraiment triste, et c'est tellement dommage comme mode de fonctionnement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deedlot.livejournal.com
Lylyesp

avatar

Nombre de messages : 3644
Localisation : entre le higan et le shigan
Genre : mite en pull-over
Date d'inscription : 10/09/2010

MessageSujet: Re: Enfants, grossesse, bibous et photos   Mar 13 Sep 2016 - 11:37

Bon je vais peut-être me faire lyncher aussi, car je sais pas toujours bien exprimer ce que je voudrais faire passer comme message mais je tente quand même, après tout on est quand même dans un espace de dialogue ( enfin j'espère ).

Donc moi je suis du côté des gens sans enfants, je n'en aurai jamais, je n'ai pas particulièrement d'expérience avec mais j'observe ce qui se passe dans mon entourage ( mes amies avec enfants, celles qui travaillent avec, etc etc) et j'essaie de comprendre.
Je comprends qu'élever un enfant ça soit difficile, que c'est un être vivant et que ça ne se contrôle pas comme on le voudrait avec ce fameux bouton marche / arrêt ( déjà que moi je galère avec juste mon chat ! ). Ca je veux bien le comprendre.
Et là j'en arrive au truc qui fache . Mais moi si j'ai choisi de ne pas avoir d'enfant et de ne pas m'en imposer les contraintes qui vont avec, c'est pas pour avoir à côté à " supporter " les aléas de l'éducation de ceux des autres sans parfois ressentir de l'agacement et avoir envie d'intervenir pour que ça s'arrête. Après tout moi aussi je suis un être humain qui a des sentiments et des humeurs.
Pour tenter d'être plus clair, je travaille dans le commerce, et je vois certains jours des dizaines de familles passer, avec des enfants plus ou moins bien " élevés ". Des gamins qui courent et hurlent de partout sans que les parents interviennent, quand c'est 1 ou 2 c'est chiant mais ça se supporte encore ( on respire, on reste zen et on ferme sa gueule...). Mais quand parfois c'est 8,10 comme ça que vous voyez dans la journée, ben ouais perso j'ai envie de péter un plomb et de donner des claques aux gosses à la place des parents ! Je le fais pas je vous rassure, je sais encore me contrôler.
Quand on devient parent, on choisit aussi d'en supporter les mauvais côtés. Et vous devez faire avec les " crises " d'1,2 ou 3 enfants max ( si vous en avez plus, bravo vous avez bien du courage ! ). Quand vous n'êtes pas parent, ces mauvais côtés vous sont imposés ( attention, par là je ne veux pas dire que les parents font exprès de faire criser leur gosse à proximité rien que pour faire chier, mais juste que on a pas choisi d'avoir à les supporter ), et que la limite des 3 gamins max est parfois bieeeen dépassée. Et si heureusement il y a des parents qui font se qu'ils peuvent pour calmer les gamins tant bien que mal, force est de constater qu'il existe aussi des parents qui clairement s'en foutent. Et malheureusement c'est toujours ceux-là qu'on retient le plus à le fin de la journée.

Bref tout ce schmilblick bien nébuleux pour essayer de faire comprendre ce qu'on peut ressentir nous non-parents face à des situations qui nous dépassent et pour lesquels on ne peut rester que spectateurs.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnetic Duckling

avatar

Nombre de messages : 973
Date d'inscription : 27/10/2010

MessageSujet: Re: Enfants, grossesse, bibous et photos   Mar 13 Sep 2016 - 12:25

Panda, Bone, pour en revenir aux "si t'en as pas tu peux avoir d'avis/donner de conseils (sous entendu d'avis valide)", je suis d'accord avec des choses que vous dites, je pense d'ailleurs évidemment que t'en sais forcement plus sur les mômes (les chiens, les bjd) quand tu as pratiqué.
Ce qui m’embête c'est quand on (pas vous spécifiquement, les gens en général) invalide toute forme d'avis/conseil aussi pertinant soit-il sur la seule base de "t'as en pas tu peux pas comprendre tu l'as pas vecu je sais donc mieux que toi par défaut".

Je crois comprendre que ce qui vous hérisse c'est les gros chiants qui vont te regarder hyper mal quand ton enfant crise au supermarché et ça en effet c'est pénible, ou tata vieille fille qui croit avoir la science infuse qui va venir te donner des conseils pourris en te jugeant. Ça d'accord évidemment c'est méga relou.

Mais contre exemple : tu es au magasin de jouets, tu as pas d'enfant/tu es pas un pro de la petite enfance/t'en a jms gardé et la tu vois un garçonnet demander une Barbie à papa, et le père de lui foutre une trempe, balancer le jouet et dire "pas question je veux pas que mon fils devienne pd", la vous allez pas me dire que penser que c'est pas donner l’éducation idéale à son fils est un avis invalide si t'as pas d'enfants.

Je pense que même si sans enfant, tu saisis clairement pas toutes les subtilités et difficultés de l'éducation, tu viens quand même avec un kit de base qui s'appelle le sens commun et l'empathie, donc je pense que c'est pas parce que t'as pas de gamin que tu peux pas avoir un avis (pertinent) sur la question, au moins sur certaines questions.

J'espère que c'est vaguement pas trop pas clair, je suis pas spécialement douée pour expliquer les choses.

Si vous avez de la reference d'articles ou bouquins sur la gestion de la frustration et la maturité du cerveau dont vous parlez, je suis très intéressée en tout cas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.magneticduckling.com
Karamelbarbaris

avatar

Nombre de messages : 1554
Age : 26
Localisation : Orléans
Genre : ★ Princesse ★
Date d'inscription : 27/01/2012

MessageSujet: Re: Enfants, grossesse, bibous et photos   Mar 13 Sep 2016 - 12:27

Lylyesp rassure-toi, tu n'es pas obligé d'être parent (encore heureux !), et pour les raisons que tu veux. Ça, ça te regarde, et personne n'a en dire quelque chose, déjà.

Ensuite, je travaille aussi dans la vente (mi-temps dans la vente, mi-temps nounou, imagine le délire) et j'en vois passer des enfants aussi. Et je me dis... Est-ce qu'une petite crise de 5 minutes dans un endroit public et étranger est représentatif réellement du caractère de l'enfant et de "l'incapacité" des parents ? Je suis persuadé que non, et je fais toujours mon possible pour éviter de dire que les enfants sont mal élevés et les parents n'en n'ont rien à faire. Imagine, ils font leurs courses, il y a des regards, ils ont peut-être un peu honte, ils feignent l’indifférence, etc...

Vraiment j'essaye de ne pas juger hâtivement et de me faire des réflexions, même s'il m'arrive d'être exaspérée aussi et c'est humain j'ai envie de te dire, toi aussi tu fais ton boulot, c'est un désagrément, vraiment je comprends. Et hélas il m'est arrivé tellement de fois d'intervenir parce que les parents étaient vraiment négligeant, du genre à me précipiter vers un petit garçon (1 an et demi ?) traversant subitement la route (avec des voitures) alors que son père était au téléphone derrière un arrêt de bus et qui ne le surveillait pas. Oui, il y a de l’inattention, ça arrive (et ça peu être grave).

Et pour finir, comme toi je suis non-parent (mais je veux des enfants en revanche), je suis l'ainée d'une famille de 7 enfants, je pourrais dire que j'ai peut-être même "trop fait le parent" avec mes plus jeunes frères et sœurs (raison d'un père assez... absent on va dire), ce qui n'était pas mon rôle. Je suis dans une agence de garde d'enfants, j'ai dû garder des enfants vraiment de tout âge, je m’investis beaucoup et pourtant, comme Bone l'a justement dit, je ressens et comprends beaucoup de choses similaire qu'une maman sans doute mais c'est impossible de me mettre réellement à leur place, parce que ce ne sont pas mes enfants, je ne suis pas encore maman et c'est pour cette raison que je me garde bien de juger la vie des parents à tout va, ayant moi-même un pied dans le quotidien des enfants et un pied en dehors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.flickr.com/photos/128829020@N04/ En ligne
Roussinette

avatar

Nombre de messages : 3574
Age : 37
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 02/12/2007

MessageSujet: Re: Enfants, grossesse, bibous et photos   Mar 13 Sep 2016 - 12:30

D'accord avec Lylyesp. D'ailleurs lorsque nous allons au restaurant nous sommes placés systématiquement au coin famille et on doit supporter les gosses des autres qui pleurent, hurlent, crient alors que nous n'en n'avons qu'une et elle ne bouge pas car lui heureusement depuis elle s'est calmée et nous sommes sévères la dessus.
Au départ, je ne disais rien maintenant je refuse d'être mise avec les familles et ma fille se tient bien car sinon cela nous gâche notre sortie. Autant commandé à emporté et manger tranquillement à la maison.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.flickr.com/photos/23640198@N06/
Darkdaisy

avatar

Nombre de messages : 1910
Age : 26
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 30/07/2010

MessageSujet: Re: Enfants, grossesse, bibous et photos   Mar 13 Sep 2016 - 12:38

Personnellement je pense qu'il y a un fondement de réalité pratiquement dans tout ce que j'ai lu, forcement en tout que mère j'aime lire les interventions de pandalilou et Bone que je trouve vrai car elles vont dans mon sens éducatif et ma vision des choses.

Après un parent aura souvent tord, qu'il règle le problème par une baffe ou en le laissant s'exprimer... on est jugé en permanence, surtout dans les milieux publics! Et oui, le regard des autres en tant que parents et parfois dur à assumer ^^'

Après dans le monde idéal il n'y aurait que des bons parents qui feraient tout ce qu'ils peuvent pour rassurer leurs enfants et des gens sans enfants qui laisserai couler car ils voient que la mère fait tout ce qu'elle peut pour gérer... comme elle peut!!

Car oui, ça peut être frustrant de ce coltiner un gamin qui pleure quand on veut juste faire ses courses tranquille après une journée de travail ou autre mais que ça peux être aussi tout frustrant d'essayer de calmer un enfant et d'entendre que franchement on exagère de laisser gueuler notre gosse et d'enquiquiner le monde...

Bref, c'est frustrant pour les deux camps... et j'ai une nette différence de tolérance entre de bons parents et des cas qui s'en occupent un coup sur deux.
et des gens qui tolère pas les gamins, rien que la présence et critique à tour de bras et ceux qui font des efforts pour comprendre.

Il n'y a pas de méchants, chacun vie sa vie comme il le souhaite, après le vivre ensemble c'est un peu obligatoire en société.
A chacun de faire au mieux dans le respect des autres. Et ça ira mieux.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Limë

avatar

Nombre de messages : 3744
Age : 33
Localisation : 92
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Enfants, grossesse, bibous et photos   Mar 13 Sep 2016 - 14:11

Je pense qu'en tant que non parent ce qui importe le plus dans une situation "enfant en perdition, mayday mayday!" c'est de voir que le parent se rend compte que la situation peut être désagréable/gênante pour les autres et qu'il tente de faire quelque chose (avec ou sans succès, mais au moins on tente). C'est vraiment le "laissons pisser même si ca fait chier 45 personnes" qui m’insupporte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bjd.tartaucitron.fr/
Meleabrys

avatar

Nombre de messages : 979
Age : 35
Localisation : Ardèche
Date d'inscription : 24/11/2010

MessageSujet: Re: Enfants, grossesse, bibous et photos   Mar 13 Sep 2016 - 14:36

Lylyesp a écrit:
Bon je vais peut-être me faire lyncher aussi, car je sais pas toujours bien exprimer ce que je voudrais faire passer comme message mais je tente quand même, après tout on est quand même dans un espace de dialogue ( enfin j'espère ).

Donc moi je suis du côté des gens sans enfants, je n'en aurai jamais, je n'ai pas particulièrement d'expérience avec mais j'observe ce qui se passe dans mon entourage ( mes amies avec enfants, celles qui travaillent avec, etc etc) et j'essaie de comprendre.
Je comprends qu'élever un enfant ça soit difficile, que c'est un être vivant et que ça ne se contrôle pas comme on le voudrait avec ce fameux bouton marche / arrêt ( déjà que moi je galère avec juste mon chat ! ). Ca je veux bien le comprendre.
Et là j'en arrive au truc qui fache . Mais moi si j'ai choisi de ne pas avoir d'enfant et de ne pas m'en imposer les contraintes qui vont avec, c'est pas pour avoir à côté à " supporter " les aléas de l'éducation de ceux des autres sans parfois ressentir de l'agacement et avoir envie d'intervenir pour que ça s'arrête. Après tout moi aussi je suis un être humain qui a des sentiments et des humeurs.
Pour tenter d'être plus clair, je travaille dans le commerce, et je vois certains jours des dizaines de familles passer, avec des enfants plus ou moins bien " élevés ". Des gamins qui courent et hurlent de partout sans que les parents interviennent, quand c'est 1 ou 2 c'est chiant mais ça se supporte encore ( on respire, on reste zen et on ferme sa gueule...). Mais quand parfois c'est 8,10 comme ça que vous voyez dans la journée, ben ouais perso j'ai envie de péter un plomb et de donner des claques aux gosses à la place des parents ! Je le fais pas je vous rassure, je sais encore me contrôler.
Quand on devient parent, on choisit aussi d'en supporter les mauvais côtés. Et vous devez faire avec les " crises " d'1,2 ou 3 enfants max ( si vous en avez plus, bravo vous avez bien du courage ! ). Quand vous n'êtes pas parent, ces mauvais côtés vous sont imposés ( attention, par là je ne veux pas dire que les parents font exprès de faire criser leur gosse à proximité rien que pour faire chier, mais juste que on a pas choisi d'avoir à les supporter ), et que la limite des 3 gamins max est parfois bieeeen dépassée. Et si heureusement il y a des parents qui font se qu'ils peuvent pour calmer les gamins tant bien que mal, force est de constater qu'il existe aussi des parents qui clairement s'en foutent. Et malheureusement c'est toujours ceux-là qu'on retient le plus à le fin de la journée.

Bref tout ce schmilblick bien nébuleux pour essayer de faire comprendre ce qu'on peut ressentir nous non-parents face à des situations qui nous dépassent et pour lesquels on ne peut rester que spectateurs.



Si ça peut te rassurer, pas besoin d'être non parents pour ne pas supporter qu'on nous impose des gamins insupportables (qui hurlent, courent, se battent... bref qu'on a envie de baffer). J'en ai 4 quatre (de 2 à 10 ans), qui ont tendance à être comme ça, on fait ce qu'on peut au quotidien pour leur apprendre à se tenir, et on s'en sort à peu près. En revanche, quand on les emmène quelque part, jamais un caprice, parfois des discussions pour nous faire céder, quelques chamailleries (verbales) entre eux, mais ça ne va jamais bien loin. Ils sont curieux, regardent et observent et sont relativement calmes. Je ne dirais pas "comment j'ai fait", parce qu'en fait je n'en sais rien, je dois "avoir de la chance". Une fois, on m'a même félicité que ma fille était extrêmement polie, ça m'a bien surprise parce que je ne trouve pas qu'elle le soit plus que ça.
A côté de ça, je ne supporte pas non plus les gamins qui crient (j'ai déjà bien assez avec les miens) dans les transports en commun ou les magasins etc. Cependant, dire que c'est la faute des parents ne me viendrait pas à l'idée, je me contente d'avoir envie d'être ailleurs (et de me dire, que parfois, je suis bien contente que les gens ne disent rien quand il arrive aux miens de se mettre à être casse-pied au bout de deux heures de train quand il en reste encore trois, par exemple...).


Karamelbarbaris a écrit:
Est-ce qu'une petite crise de 5 minutes dans un endroit public et étranger est représentatif réellement du caractère de l'enfant et de "l'incapacité" des parents ? Je suis persuadé que non, et je fais toujours mon possible pour éviter de dire que les enfants sont mal élevés et les parents n'en n'ont rien à faire. Imagine, ils font leurs courses, il y a des regards, ils ont peut-être un peu honte, ils feignent l’indifférence, etc...

Alors clairement tu as raison... C'est dingue ce qu'on peut juger "à la va vite" dans notre société. Sans même qu'on s'en rende compte, en un seul regard, on a jugé, catalogué une personne à peine qu'on la croise dans la rue. Et ça, c'est général, même si on essaie de ne pas le faire, c'est en quelque sorte "instinctif". Je ne sais pas si on peut s'en empêcher réellement. Par contre, je pense qu'il est possible de d'auto-éduquer (et d'éduquer nos enfants dans ce sens) pour ne pas faire porter le poids de notre propre jugement à autrui, parce que ça, c'est une vraie violence qu'on fait aux autres. Imposer notre propre regard à quiconque revient à lui nier... pfou tellement de choses que je risque d'en oublier si je commence à énumérer.

En tant qu'être humain, on a tous une patience différente, elle est différente chaque jour (et évolue même au cours d'une journée), et en tant que parents, c'est d'autant plus vrai, notre patience est mise à rude épreuve constamment. Or, la société et le regard des autres voudraient nous imposer une patience d'ange à toute épreuve. Je ne sais pas si c'est seulement possible, mais en tout cas, je peux le dire sans honte, j'ai beau faire de mon mieux, c'est pas toujours suffisant question patience Very Happy


J'aimerai revenir sur une phrase que j'ai lu plus haut et... je trouve la réflexion intéressante, même si telle qu'elle a été amenée, elle a été plus perçue comme agressive, à savoir "l'apprentissage du respect est une forme de violence".
Je ne sais plus qui (Bone, je crois) a répondu qu'on pouvait enseigner/apprendre le respect sans violence, et je suis entièrement d'accord. Et j'ajouterais en fait que toute forme de violence enseigne, non pas le respect, mais la crainte, et c'est complètement différent, même si on appelle cette crainte "respect" (de quoi d'ailleurs ?).
Le respect s'apprend par l'exemple, principalement et par miroir. Si un parent est respectueux des autres, les enfants ressortiront ce respect naturellement, car il sera ancré en eux. Mais si à côté de ça ces mêmes parents ne respectent pas l'enfant, il y aura un "vice" quelque part qui ressortira de manière imprévisible. En tant que parent, composer et jongler avec toutes ces données en permanence (oui oui, en permanence), c'est très difficile, usant, fatiguant et il y a des moments où on a juste envie de s'absenter... parce qu'avoir toujours la bonne réponse à tout, au bon moment, même si c'est la première expérience du genre, c'est juste impossible.
Et tant qu'à y être, définir le respect, ça me semble de bon aloi justement. Navy, ça aurait été intéressant de pousser ta réflexion et de l'expliquer d'un bout à l'autre au lieu de la balancer comme ça (je suis restée sur ma faim) Wink

Bref, on pourrait en discuter très longuement, le sujet mérite toute réflexion et il me semble important (sinon capital ?) parce que c'est bien connu que les enfants d'aujourd'hui formeront le monde de demain...
Bon courage à tous les parents dans leur croisade éducative Wink

Limë, je comprends bien mais là, c'est un problème de société qui se voient au niveau des gamins je pense... plus qu'un problème des parents en tant que tel (pour le dire plus clairement : la société va mal, pas spécialement les parents).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barockndolls.blogspot.fr/
pikaplume

avatar

Nombre de messages : 2717
Age : 30
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 31/08/2015

MessageSujet: Re: Enfants, grossesse, bibous et photos   Mar 13 Sep 2016 - 14:46

Citation :
Je pense que même si sans enfant, tu saisis clairement pas toutes les subtilités et difficultés de l'éducation, tu viens quand même avec un kit de base qui s'appelle le sens commun et l'empathie, donc je pense que c'est pas parce que t'as pas de gamin que tu peux pas avoir un avis (pertinent) sur la question, au moins sur certaines questions.

+1. Et encore heureux. Sinon le monde serait bien égoïste et beaucoup de métiers inutiles (du moins on interdirait a certaines personnes d’exercer). Alors certes l'expérience forge, mais on expérimente jamais tout, l'oubliez pas. Même si on a des gosses ca sera jamais ceux du voisin, on va parfois juger sans savoir, et regretter ou pas.

Citation :
Car oui, ça peut être frustrant de ce coltiner un gamin qui pleure quand on veut juste faire ses courses tranquille après une journée de travail ou autre mais que ça peux être aussi tout frustrant d'essayer de calmer un enfant et d'entendre que franchement on exagère de laisser gueuler notre gosse et d'enquiquiner le monde...

Bref, c'est frustrant pour les deux camps.

+1

Citation :
C'est vraiment le "laissons pisser même si ca fait chier 45 personnes" qui m’insupporte.

Intervenir n'est pas forcément quelque chose de visible. Ni même la réaction à laquelle une personne lambda pourra s'attendre.

Je vais pas m'étaler et encore moins rentrer dans le débat, généralement je m'exprime mal, mon avis est mal prit ou carrément ignoré. Mais ayant un enfant potentiellement "pas convenable" pour beaucoup puisqu'Autiste (rien que le nom les gens se font une idée de mon enfant s'en l'avoir jamais vu, testé il y a pas quelques jours au moment de la rentrée.... c'est notre quotidien, et ce même par ceux qui ont des enfants, si si j'vous jure), quand j'essaye de régler ses soucis sociaux, comportementaux ou autre, cela peut passer par "je te console", je te dis "non", je t'ignore, je te demande "je veux......" je te files un truc (soit que j'ai déjà soit que tu veux) ou je te porte comme je peux (cad comme un sac a patate car tu te débats) et je te ramène toujours comme je peux jusqu'à la maison. Ne rien faire en apparence c'est pas mal éduquer.

Quand je vois un gosse gueuler je dis rien, je pense rien, car (et ce même avant d'avoir des gosses) je sais que ca peut arriver. Et surtout je sais pas si j'aurais fait mieux si j'avais eu la vie de la personne en face. Peut importe que la mienne soit compliquée, je sais pas "tout gérer". Par contre si je vois :

Citation :
Mais contre exemple : tu es au magasin de jouets, tu as pas d'enfant/tu es pas un pro de la petite enfance/t'en a jms gardé et la tu vois un garçonnet demander une Barbie à papa, et le père de lui foutre une trempe, balancer le jouet et dire "pas question je veux pas que mon fils devienne pd", la vous allez pas me dire que penser que c'est pas donner l’éducation idéale à son fils est un avis invalide si t'as pas d'enfants.

Oui je vais juger. Forcément. Tout comme je juge quand je vois la maman tirer sa fille vers le rayon rose (de jouet ou de fringue). Cela dit je leur saute pas dessus tout comme j'espère chaque jour qu'on me sautera pas dessus (perdu!)

Edit : La violence apprend pas le respect on est d'accord mais toute privation de liberté, peut importe sa forme, peut être ressentie comme une violence, et c'est pourtant parfois nécéssaire.

Edit 2 :
Citation :
Quand on devient parent, on choisit aussi d'en supporter les mauvais côtés.

C'est ce qu'on applique perso. on essaye autant que faire ce peut d'avoir une "trousse magique" pour les "cas ou". C'est a dire une palette de chose qui peuvent aider en cas de pépin, crise ect. Et éviter les endroits ou ca va pas, du moins quand il y a trop de monde (genre les caisses bondées à telle heure... et y aller a un autre moment...)


Dernière édition par pikaplume le Mar 13 Sep 2016 - 15:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Limë

avatar

Nombre de messages : 3744
Age : 33
Localisation : 92
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Enfants, grossesse, bibous et photos   Mar 13 Sep 2016 - 15:00

Non mais quand je dis ne rien dire, c'est par exemple que j'ai vécu dans le train une fois:

Deux infâmes avec leur mère. Elle a passé son temps vissée sur son téléphone à blablater en plein wagon (interdit, de base) et les deux immondes à hurler/se battre/se jeter de la bouffe à la tronche/ courir et se jeter au sol dans l'allée, taper dans les sièges.... sans qu'elle ne dise jamais rien du tout. A mes yeux, ça, c'est du foutage de gueule.

A l'inverse j'ai eu une fois un couple avec un très jeune bébé. Il a pleuré 5h28 sur les 5H30 de trajet, a vomis 3 fois dont une sur son père/le siège/l'allée... Le plan galère. Ils ont tenté ce qu'ils pouvaient (le bercer, marcher dans le train, la poussette, le siège, le changer, la bouffe, etc etc ) et je ne leur en ai pas voulu le moins du monde de ne pas y arriver. C'est un enfant, pas une machine, c'était pas de leur faute.

Même sans connaitre la situation des gens, globalement et si on est pas trop crétin, on se rend vite compte de "qui s'en balance les ours polaires" et qui "a des difficultés" (et moi je comprends la difficulté, pas le manque de respect).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bjd.tartaucitron.fr/
pikaplume

avatar

Nombre de messages : 2717
Age : 30
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 31/08/2015

MessageSujet: Re: Enfants, grossesse, bibous et photos   Mar 13 Sep 2016 - 15:05

Bah moi j'ai déjà entendu dire "si t'as des gosses prend pas le train (remplacez par ce que vous voulez) pour pas faire chier les autres" alors qu'on essaye déjà au quotidien d'éviter les situations problématiques (cf edit de mon post au dessus).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enfants, grossesse, bibous et photos   

Revenir en haut Aller en bas
 
Enfants, grossesse, bibous et photos
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 66 sur 67Aller à la page : Précédent  1 ... 34 ... 65, 66, 67  Suivant
 Sujets similaires
-
» Enfants, grossesse, bibous et photos
» Enfants, grossesse, bibous et photos
» Enfants, grossesse, bibous et photos
» Enfants, grossesse, bibous et photos
» Les larmes des enfants de la guerre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Materiel Celeste :: Le Marché :: Papotages-
Sauter vers: