Materiel Celeste
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Materiel Celeste

Forum francophone pour les collectionneurs et créateurs de poupées
 
AccueilAccueil  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -21%
LEGO® Icons 10329 Les Plantes Miniatures, ...
Voir le deal
39.59 €

 

 De la place des femmes dans la société.

Aller en bas 
+136
Puppedoll
celynette
Lenneth
Poulette
Almalexan
Shinku
Lalouve
zort
Karamelbarbaris
linn
Meleabrys
pikaplume
Koikokoro
Angelin
*Esthy*
Andromede
faïk
Liiva
Nyx.
Lady Coco
aeris
Raspberry Cream
Eris
Akane
PsychedelicMelancholia
aishiteru
Bouboulina
Dollink_
Sucre Roux
Keklokito
Lily Evans
Sandra
Wicca
Sad'
Misstica
Kai
Lee
dark_angel
Papillori
ehowinn
Cendre
Sendell
Haagendazs
Blablette
Lyly Pie
Yoshi
Ladicius
Alphonse
Llysewein
canelle
Zun
Assaliah
edhelwen
Rochel
Liwa
Barbier
kaori
Aile et Luit*
Sugar-Junkie
Koala Krash
Limë
Bluu
Subaru-D
Eden
Tandoori
Coriolis
Rushi
Magnetic Duckling
Gabylc
Loreleï
karasu
Follow-the-Wind
elfire
Lycoris
Lynxia
Darkdaisy
Nefisa
Islael
cecanouchka
Anko
Avicularia
Lylyesp
Mumb@
Ulli
yrch
Blah
Kana2a
Gabrielle
Hope
Vador Myr
Petitematou
Letae
MiniVega
xiao-meii
jeremy83
hitsugi
Maxine
Noirmumu
Nyahmyl
Grim
Thémis
Raichi
Moachan
Lewellyne
gilthonniel
Sayyadina
deedlot
.An
Solkeera
Myra
Cassiel
NieLs
Rukiya
MiniMouse
Anne-Laure
torin
Tonks
Roussinette
Daenerys
Pullip707
khaarmila
Isael
Had'
Tuonetar
Laure.
Selina
soupir99
Ash
Piyo
Para_San
Pich
Nimrauko
pandalilou
Arysuh
seminole
Takuya
140 participants
Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 29, 30, 31 ... 44 ... 58  Suivant
AuteurMessage
Sugar-Junkie

Sugar-Junkie


Nombre de messages : 2003
Age : 35
Date d'inscription : 30/09/2007

De la place des femmes dans la société. - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: De la place des femmes dans la société.   De la place des femmes dans la société. - Page 30 EmptyVen 24 Aoû 2012 - 12:54

Bon. Alors je me lance.

Déjà je vais le dire une bonne fois pour toute : se faire engueuler par une femme parce qu'on lui a fait un compliment n'est pas une expérience comparable au harcèlement que subit la-dite femme dès qu'elle met un pied dans la rue. On ne compare pas une pomme à un building, ça n'a ni la même origine, ni la même ampleur. On ne compare pas le sexisme ordinaire et une explosion de colère.

Pour parler d'un point de vue personnel, pour moi, sortir de chez moi, même pour aller à la boulangerie 200 mètres plus loin, c'est un combat. Et j'habite dans un quartier tranquille, peuplé à 70% de médecins et de personnes âgés (le reste du pourcentage étant occupé quasi entièrement par des jeunes couples aisés et leurs marmots). Parce que je sais que dans la rue, je deviens une cible. En France, 50000 à 90000 femmes se font violer par an, seulement 1 sur 10 porte plainte... parce que c'est le seul crime pour lequel on accuse en premier la victime (on pourrait ajouter que pour les femmes sans papiers, les prostituée, etc... même sans compter la culpabilité, la honte et le reste, porter plainte est juste impossible).

"Vous étiez habillée comment ?"
"Qu'est ce que vous faisiez dans ce quartier ?"
"Vous êtes sûre que vous n'avez pas juste eu des regrets après coup ?"

Dans notre société, le principe de base, c'est que si tu te fais violer... c'est bien fait pour ta gueule. C'est de ta faute. T'avais qu'à pas naître avec un vagin. Quand tu es née femme, ton entourage t'apprend très vite les "réflexes" à avoir. Eviter les regards, ne pas rentrer tard, toujours avoir un homme avec soi... Et si tout ça ne suffit pas pour te convaincre que le monde extérieur est dangereux, hé ben le monde extérieur s'en charge lui-même.

Personnellement, les attouchements, les remarques salaces, les sifflements, les "compliments" à double tranchants, ça a commencé quand j'avais 11 ans et que la puberté m'a collé un bonnet D sur le torse. Et généralement quand je m'en plains, je m'entends souvent dire les conneries habituelles :

"Oh, tu prends ça trop à coeur, ne sois pas si SENSIBLE."
"Bah, c'est juste des tarés, c'est pas de leur faute, ils sont anormaux."
"Ah ? Moi j'aimerai bien que les femmes me complimentent dans la rue."
"Roh, arrête de te vanter, hein. On le sait, que t'es bonne."
"Bah c'est seulement les (insérez ici une ethnie/tranche d'âge/tranche sociale de votre choix) qui font ça, pas les autres"

Et vu que quand quelqu'un te hurle "salope, suce ma biiiite" dans la rue, personne ne lui dit de fermer sa grande gueule, bah tu as confirmation que tu ne peux compter que sur toi même pour te défendre. N'importe quel homme est un agresseur potentiel. Si tu rencontres les yeux de ton agresseur, si tu lui parles poliment, si tu lui souris, alors non seulement il prendra ça pour une invitation mais EN PLUS, ça te sera reproché par la suite.

"Ah bah oui, hein, tu lui as envoyé des signaux contradictoires, le pauvre."

Alors tu te mets sur la défensive. Tu fais la gueule, ça ne suffit pas.

"Roh alleeeeez, souris ! Je suis sûre que t'es jolie quand tu souris !"

Tu marches plus vite, ça ne suffit pas.

"Hé, cours pas ! T'as une jolie paire de jambes, tu sais ! Elles me feraient un joli collier."

Tu lis un livre, ça ne suffit pas.

"Oh la la, une fille sexy ET intelligente, ça c'est rare... Moi mon bouquin préféré, c'est le kamasutra."

Etc, etc, etc...

Dire que 99% des nanas se plaignent parce qu'elles prennent des compliments pour une agression, c'est une connerie. Je ne connais pas une seule femme qui ne se soit pas fait agresser verbalement au moins une fois dans sa vie, simplement parce que c'était une femme et qu'elle était là. En moyenne, dans une semaine, je me fais aborder 5 ou 6 fois, soit pour m'insulter, soit pour me "complimenter". Le premier cas à le mérite d'être clair sur ses intentions, le deuxième... Et bien je ne suis pas télépathe. La violence, la perversion, le sadisme, etc... ça n'est pas inscrit en lettres d'or sur son front.

Alors le mec qui me suivait la dernière fois voulait peut-être me demander le chemin vers la banque la plus proche. Peut-être que je lui ai explosé au nez pour rien. Mais dans le doute, il est à mes yeux un prédateur potentiel. Et je ne vais pas m'excuser d'avoir un peu froissé son ego pour défendre ma vie. Il s'en remettra. Moi, s'il m'agresse, non. La pomme et le building.

J'ajouterais une phrase d'une bloggeuse (je peux retrouver son nom si ça vous intéresse) :

Ne sois pas en colère contre les femmes qui te traitent comme un violeur, soit en colère contre ceux qui les en ont forcées à penser comme ça.


Dernière édition par Sugar-Junkie le Ven 24 Aoû 2012 - 12:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://l-heure-du-the.deviantart.com/
Anne-Laure
Admin
Anne-Laure


Nombre de messages : 29742
Localisation : Angoulême, France
Date d'inscription : 13/11/2004

De la place des femmes dans la société. - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: De la place des femmes dans la société.   De la place des femmes dans la société. - Page 30 EmptyVen 24 Aoû 2012 - 12:56

Lylyesp > Heu hein? Je ne vois pas où tu as été traitée de simple d'esprit. Mais tu n'as PAS exprimé de point de vue, tu t'es contentée de te placer au-dessus du débat et de distribuer les bons points sans argumenter. Tu parles de "l'image qu'on peut retenir des débats" sans jamais expliquer quelle est cette image.

_________________
De la place des femmes dans la société. - Page 30 Alg_sigbjd
Revenir en haut Aller en bas
http://algesiras.free.fr
Barbier

Barbier


Nombre de messages : 1809
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/07/2006

De la place des femmes dans la société. - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: De la place des femmes dans la société.   De la place des femmes dans la société. - Page 30 EmptyVen 24 Aoû 2012 - 13:15

Bon là j'avoue je perds le fil.

A la base en gros la question c'était "pourquoi les femmes sont d'office pas très friendly, voire carrément badass, quand un mec s'approche d'elle alors qu'elles ne savent même pas encore ce qu'il leur veux ?"

On as répondu : par réflexe de survie, l'agression verbale (à caractère sexuelle) est tellement ancrée en nous (d'expériences vécues ou contées) que d'office on se méfie des inconnus mâles qui nous abordent des fois qu'on s'en reprendrait une couche avec le risque que ça dégénère.

De là, j'ai l'impression que tu continue inlassablement de demander "oui mais moi je veux juste savoir l'heure en tout bien tout honneur, alors pourquoi tant de haine ?" et qu'on continu inlassablement de te répondre "ben c'est pas écrit sur ta figure que tu penses pas à mal, selon le caractère de la fille abordée oui tu risques de te faire jeter (d'office)".

Après, t'es aussi p-e juste tombé sur une personne mal lunée ou malpolie qui en a rien à fiche de t'aider, hein, ça existe aussi.

(et sinon je plussoie Sugar)


A part ça, sinon, récemment j'ai eu deux petites remarques sympa sur la place des femmes dans la société:

On m' a dit (en se basant apparemment sur des propos de Eric Zemmour) que si les féministes existaient, c'est parce que les hommes les laissaient faire/les autorisaient.
Perso je trouve ça assez condescendant comme remarque, et surtout ça permet un jolie retournement de situation (c'est pas ce qu'on appelle le mansplanning ?), surtt si comme moi tu admets que l'appui et le soutient masculin dans le féminisme est logique, nécessaire et bénéfique.

On m'a aussi sortit que c'est le capitalisme qui a autorisé/orchestré la libération de la femme, pour avoir ainsi plus de consommateurs et s'engraisser, et qu'une femme qui travaille se croit indépendante alors qu'elle ne fait que creuser la tombe de l'économie, et qu'en plus elle entretien la hausse du taux de chômage.
Sur le coup, j'en suis juste restée sur le cul et j'ai même pas pu savoir quoi répondre.

Revenir en haut Aller en bas
Follow-the-Wind

Follow-the-Wind


Nombre de messages : 7734
Age : 36
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 27/12/2006

De la place des femmes dans la société. - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: De la place des femmes dans la société.   De la place des femmes dans la société. - Page 30 EmptyVen 24 Aoû 2012 - 13:17

Anne-Laure> A mon avis le " ce qu'on peut retenir des débats" quand on le "survole" c'est égal à grosso modo = prises de bec et dérapages dans le vocabulaire employé. Comme dans beaucoup de discussion où les gens répondent avec leur tripes.

Et c'est en parti ma faute car ce qu'à exprimé Lylyesp (l'histoire des généralités) vient notamment d'un de mes messages, qui n'était ni important ni spécialement riche en information.

Mais si on lit TOUTE la discussion, il y a des choses très intéressantes. C'est sur qu'en survolant on passe totalement à côté des informations type les échanges en anglais entre Arysuh et Piyo ou le dernier message de Sugar.

De même, si on a déjà relevé certaines des lamentations de Sugar sur le mur dédié, on comprend immédiatement qu'elle s'emporte face aux propos de NieLs. Mais sans cet historique ça peut paraître disproportionné à une personne lambda.
Au passage, très belle citation Sugar, je ne l'avais jamais envisagé sous cet angle.

edit parce que The Barber a répondu avant moi : aïe, les deux explications que tu as indiqué en fin de message me font mal aux fesses. C'est odieux de le présenter sous cet angle. Je comprends que tu en restes comme deux ronds de flan!
Revenir en haut Aller en bas
NieLs

NieLs


Nombre de messages : 876
Age : 36
Localisation : J'aime les bonbons, I'm from Lyon..
Date d'inscription : 12/01/2009

De la place des femmes dans la société. - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: De la place des femmes dans la société.   De la place des femmes dans la société. - Page 30 EmptyVen 24 Aoû 2012 - 13:28

Very Happy


Dernière édition par NieLs le Jeu 3 Jan 2013 - 22:28, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arysuh
Admin
Arysuh


Nombre de messages : 14948
Localisation : Lorraine (<3)
Genre : Evil Cannelloni
Date d'inscription : 01/04/2005

De la place des femmes dans la société. - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: De la place des femmes dans la société.   De la place des femmes dans la société. - Page 30 EmptyVen 24 Aoû 2012 - 13:38

NieLs a écrit:
Citation :
Une femme qui s'habille comme ça *te* plaît, elle ne le fait pas pour toi, elle le fait pcq ça lui plaît à elle et elle n'a pas besoin de ta validation !

Quel rapport avec ce que j'ai dit ? Je crois pas avoir émis ne serait-ce que l'idée que ce soit le cas.
Ben si. Je reprends ton exemple : "Wah, elle est super ta coiffure ! T'es allé chez quel coiffeur ??" = une validation de son look. Et en plus c'est pour la raison égoïste de vouloir aller chez le même coiffeur pour avoir une super coupe comme elle. Ce n'est pas un compliment désintéressé, d'ailleurs c'est même pas un compliment c'est une demande d'info cachée alors non, faut pas t'attendre à ce que qn que tu déranges pour ça te prenne la main et te montre où ça se passe avec le sourire en prime.

Citation :
J'suis perdu, je dois attendre un signe de la main pour avoir l'autorisation de lui adresser la parole pour savoir ou je dois me rendre ?
Pour lui causer, oui. On t'a déjà dit plein de fois que la plupart du temps quand une femme se fait accoster c'est pour la harceler et c'est pas écrit sur ton front que tu veux juste un renseignement à moins que tu ne te ballades avec une carte comme un touriste. Le premier réflexe va toujours être "purée, encore !"

Citation :
Encore une fois, quel rapport ? Rien à faire de comment elle s'habille..
C'est toi-même qui a donné l'exemple du coiffeur, ça fait partie de l'apparence. Cf plus haut.

Citation :
Je veux juste qu'on me lise, et qu'on me lynche, au besoin, sur ce que je dis. Pas sur des trucs Hors Sujet au possible. Parce que là, je cherche, je vois toujours pas le rapport avec mes propos. Mais tu as l'air d'être parti dans ton propre truc là..
Cf plus haut.

Citation :
Je relèverais pas la fin.
Dommage parce que c'est juste te renvoyer à ce qu'on te répète depuis le début. Inlassablement. Tourne en rond et tourne en rond et tourne en rond.

Citation :
J'ai pas l'impression de me poser en victime à pleurer
Oh que si. -_- Plein de monde t'a donné plein d'éléments de réponse et tu finis toujours avec le même refrain "Oui mais je veux juste demander mon chemin, moi !!".

Citation :
j'ai le mérite de lire avant de répondre.
Ou pas.

Citation :
Aussi inutile et gratuit que ton Allez, un bisou et un cookie.
Il n'était ni inutile ni gratuit : tu as eu pleiiiiiiin de réponses sur tous les tons que tu veux t'imaginer qui essayaient de te faire comprendre à quel point ta vision était biaisée et tu en reviens toujours à ce même constat "je veux connaître mon chemin et je me fais rembarrer. Cépajuste." Au bout d'un moment, faut quand même se rendre compte que ça sert à rien de continuer à essayer de t'expliquer, de te donner des clés et des pistes de réflexion que le moment de lucidité que tu as semblé montrer a été re-submergé par ta ritournelle. Voilà, I drop the ball. Here's your cookie again.

Lylyesp a écrit:
Loin de moi l'idée de vouloir vous ( te? ) dire comment faire, je n'ai pas votre grande intelligence ni expérience de la vie, j'exprime juste ce que mon QI de moule peut retenir de ces débats "passionnés", et l'image qu'on peut en retenir...
kiss

Citation :
Débats tenus sur un forum publiquetout le monde même les plus simples d'esprits comme moi peuvent s'exprimer...
Qui t'a dit que tu n'avais pas le droit ? Tu as le droit de t'exprimer et même de participer au débat, comme tu veux. Mais ne t'étonne pas, si tu ne dis rien de constructif, qu'on te le fasse remarquer. Stout.

Citation :
Après c'est sûr que se faire rembarrer de façon assez agressive pour avoir exprimé un point de vue certe très basique mais réel donne envie de s'intéresser plus au débat et à la cause féministe ( entre autre )...
Je suis touchée d'avoir une si grande influence dans ta vie... Non, tu es sérieuse là ? Parce que ce serait bien triste si c'était le cas. La cause féministe ne te parle pas ? Ben rends ta carte d'électeur et ta carte bleue. Parce que c'est grâce aux agressives féministes que tu as ça, que tu as le droit de faire des études, d'avoir un travail, de disposer de ton argent sans que ton mari n'ait son mot à dire. Donc si tu ne peux pas aller au-delà du "bouh, elle a été méssante avec moi", j'en suis désolée et oui, ça me rend triste que tu t'arrêtes à ça. Et au passage, je suis tout le temps la vilaine agressive alors au bout d'un moment la remarque je n'en ai plus rien à cirer. du tout.
Tu sais pourquoi on dit des femmes qu'elles sont agressives ? Tout simplement parce que c'est l'image d'Epinal qu'on a d'elles dans notre société patriarcale. Elles doivent être douces, patientes, soumises et réussir dans leur travail + les enfants + le ménage avec le sourire. Si elles osent se rebeller, alors elles sont agressives.

Sugar > Merci !

The Barber > J'adore la réplique du "y aurait moins de chômage si les femmes travaillaient pas." C'est une vision complètement faussée : "si toutes les personnes aux yeux bleus arrêtaient d'encombrer le marché du travail, il y aurait moins de chômage !" par contre attention, on va te dire que tu es agressive si tu réponds ça. Wink
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
deedlot

deedlot


Nombre de messages : 3456
Age : 99
Localisation : Ici. Et là.
Date d'inscription : 18/01/2007

De la place des femmes dans la société. - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: De la place des femmes dans la société.   De la place des femmes dans la société. - Page 30 EmptyVen 24 Aoû 2012 - 14:05

NieLs a écrit:
Faudrait quand avoir un putain de grain pour se plaindre qu'une madame a pas été heureuse de s'entendre dire qu'elle était bonne.

Et le problème il est là, tu ne comprends pas/ne veut pas comprendre parce que tu ne sais pas de quoi tu parles.

Parce que dans 95% des cas, quand un mec me fait un compliment, et que je ne réponds pas, ça finit par un "hé, tu pourrais dire merci salope".

Alors disons donc que 95% ont un "putain de grain".

Voilà, n'essaye pas de la ramener constamment pour qqch que tu n'as jamais vécu.
Tout comme moi, je n'essaye pas de t'expliquer ce que tu peux vivre/ressentir quand tu te fais emmerder dans la rue parce que tu as les cheveux longs/des jupes. Non ça ne me viendrait même pas à l'idée parce que je ne sais pas ce que tu peux vivre/subir, sachant que je ne le vis/subis pas moi même.

Et je rebondis sur un autre de mes propos que tu n'avais pas compris, quand je disais qu'évidemment les hommes étaient plus que les bienvenus s'ils voulaient participer/s'engager/militer en faveur de débats/d'échanges d'opinion/d'actions féministes, mais qu'ils ne devaient pas parler à la place des femmes.
Pour prendre un autre exemple, j'ai été récemment très touchée par les manifestations anti Poutine en Russie lors de sa réélection, et j'ai soutenu du plus fort de mon coeur les émeutiers dans la mesure de mes petits moyens, moi petite française vivant à des milliers de km du territoire russe.
Crois moi, j'aurai eu l'argent et le temps, j'aurai été sur la Place Rouge avec les émeutiers, avec ma petite pancarte demandant à Poutine de prendre ses clics et ses clacs et un aller simple pour le fin fond du Groenland. Sauf que jamais je ne serai montée sur une estrade avec un mégaphone pour prendre la parole devant les émeutiers et leur expliquer ce qu'ils doivent faire, ni comment. Jamais je ne me serai posée en leader pour la simple et bonne raison que n'étant pas russe, ne subissant pas au quotidien la présidence de Poutine, je n'ai pas à vouloir parler à la place des concernés. Je ne dis pas que je ne suis pas à même de comprendre, ni de défendre cette cause, mais que je ne suis pas à même de parler à leur place/en leur nom.
(Et j'ai fais exprès de prendre une exemple qui ne fasse pas intervenir la recherche d'égalité homme/femme pour que ça soit clair)

Tu saisis ou pas ce que j'essaye de te dire ?
Revenir en haut Aller en bas
http://deedlot.livejournal.com
edhelwen

edhelwen


Nombre de messages : 3236
Localisation : Le Moule - Guadeloupe
Date d'inscription : 25/03/2005

De la place des femmes dans la société. - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: De la place des femmes dans la société.   De la place des femmes dans la société. - Page 30 EmptyVen 24 Aoû 2012 - 15:35

Je ne sais pas trop comment tourner ma réponse en fait :s

Peut être en disant en préambule que je ne me sens pas cible permanente de viol ou même de remarques. Qu'à partir du moment où les 9/10èmes des gens dans la rue ne m’intéressent pas vraiment, je ne dois pas beaucoup les intéresser non plus. Je me suis toujours baladée seule à toutes heures du jour et de la nuit en faisant gaffe mais sans peur ("la peur est la petite mort" etc.) et j'ai vécu dans le 93 pendant 30 ans en rentrant par le RER à minuit.
J'ai des jours avec et des jours sans (les jours de boulot dans le métro, j'avais le casque à fond sur les oreilles : "ne m'approchez pas"), mais que ne serait ce que pour faire baisser le taux d'agressivité ambiante qui me soulait, j'avais toujours le sourire.
J'ai les mêmes expériences que vous (les pires dans les limites du raisonnable aussi), en permanence et pourtant, pour un compliment, si c'est un jour avec, je dis merci et je passe mon chemin (et si je ne peux pas, bah je réponds que "je ne suis pas intéressée merci") et si c'est un jour sans, je dis parfois merci et je passe mon chemin. Ça met fin à la discussion dans l'indifférence générale et je le vis plutôt bien.
En gros, si je peux renseigner le mec qui demande son chemin, je le renseigne. Les femmes ou les hommes qui me font des compliments sur mes vêtements, ou mes chaussures, je leur sert mon plus beau sourire.

Un jour dans les RER D, je me lève pour descendre à Sarcelles, ce jour là, j'avais peut être exagéré, je portais une jupe lolita à fleufleurs, j'étais toute pimpante :p J'étais seule dans mon wagon, mais près de la sortie il y avait un groupe de zyva, qui me regardait bizarre en discutant. L'un d'entre eux se lève, s'approche "hey mad'moizel, t'es trop mignonne, on dirait une princesse" puis il repart se mettre avec ses potes. Bref! Ai je besoin de dire que c'était un compliment mais que je l'ai plutôt bien pris alors que la situation m'avait commandé de rester sur mes gardes? ^^

Tout ça pour dire qu'on vit à peu près toutes les mêmes expériences dans la rue, qu'on a toutes des souvenirs d'agressions plus ou moins grave. Que ce n'est pas normal de devoir se dire "putain, encore un relou qui va me faire chier" dès qu'un gars s'approche (oui des fois j'ai pas envie que qui que soit me parle), que c'est dégueulasse parce que certaines remarques, on les prend super mal, qu'on a l'impression parfois d'être un bout de bidoche, qu'on aimerait pouvoir leur mettre des bourre pif rien que parce qu'ils ont osé nous reluquer les seins, qu'on se sent salies.
MAIS que la peur de l'autre n'est pas la solution! Que quand on lit certaines d'entre vous, sortir doit être bien invivable et que c'est dommage, parce que finalement, c'est le meilleur moyen pour tenir quelqu'un...

bref, je ne me sens pas être "la femme" que vous décrivez et pourtant physiquement je me sens très très femme. Fin voilà, y a pas de généralité sur "les femmes" qui tiennent quoi XD!
Revenir en haut Aller en bas
http://affreusementmignon.blogspot.com/
Zun

Zun


Nombre de messages : 2360
Age : 46
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 13/12/2006

De la place des femmes dans la société. - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: De la place des femmes dans la société.   De la place des femmes dans la société. - Page 30 EmptyVen 24 Aoû 2012 - 15:55

Citation :
Je savais que j'allais avoir ce genre d'expérience en réaction
Et moi pour le coup je ne m'y attendais pas, j'édite, inutile de parler de son vécu puisque le propos était de mettre tout le monde dans le même paquet avec de grosses déformations.


Dernière édition par Zun le Ven 24 Aoû 2012 - 17:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.otherside.be/
.An

.An


Nombre de messages : 8149
Age : 35
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 21/04/2007

De la place des femmes dans la société. - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: De la place des femmes dans la société.   De la place des femmes dans la société. - Page 30 EmptyVen 24 Aoû 2012 - 16:41

NieLs a écrit:
Arysuh : validation de rien. La même ? surement pas. Comme tu dois le savoir tout les coiffeurs ne se valent pas. Vouloir avoir une super coupe, c'est d'un égoïsme. T'as jamais eu une amie qui t'a demandé d'où venaient tes fringues ? Tu l'as envoyer chier ?

Le gouffre entre parler fringues avec des amis et se faire accoster par un inconnu qui pourrait être un agresseur potentiel comme expliqué plus haut (et particulièrement bien par Sugar d'ailleurs).
Niels, tu es certainement le gentleman parmi des millions et grand bien t'en fasse mais comprend qu'en GENERAL les mecs qui nous arrêtent dans la rue pour demander l'heure / l'arrêt de bus le plus proche / d'où vient notre jupe vont enchainer sur une remarque lourde, voir salace, voir blessante, voir carrément dégueulasse qui va nous choquer pour le reste de la journée. Dur à comprendre quand on ne le vit pas au quotidien depuis des années et pour les années à venir mais tu peux quand même le concevoir. Et du coup comprendre pourquoi tu te fais rembarrer.
Je ne vais pas répéter ce que je t'ai répondu en mp mais si, quand même : renseigne toi sur ce sujet et reviens avec les bonnes clés de compréhension et on arrêtera peut-être de te répéter 1000 fois la même choses sous des tas de formes différentes.

Anne-Laure > On commence à peine à parler du gène de l'obésité et des causes du surpoid, on entrebâille à peine la porte pour sortir du sempiternel "c'est leur faute parce qu'ils mangent", donc je ne me fais pas d'illusions sur le fait que je mourrais en continuant de me faire traiter de grosse vache dans la rue. Mais ça fait plaisir de lire qu'il y a quelques personnes que ça intéresse et qui font l'effort de s'éduquer un peu et de faire évoluer leur regard :bambi: Le monde est tellement plus agréable quand on trouve que tout le monde est beau, pour rien au monde je ne reviendrais en arrière.

edhelwen > Il n'y a pas de généralités à faire mais il y a quand même des chiffres, des statistiques, des dominantes. Les "compliments" dont tu parles sont vécus par d'autres comme des agressions. Ta capacité à passer au dessus du sexisme ordinaire dans la rue ne veut pas dire qu'il n'y a pas des gens pour te reluquer et te lancer des remarques salaces, et qu'une autre personne que toi l'aurais remarqué et très mal vécu.
Ca me fait penser à une amie à moi qui est obèse aussi. Elle m'a dit n'avoir jamais reçu de remarques sur son poids ou très très peu, genre 2 dans sa vie. Elle ne me croyait pas quand je lui disais que moi c'était presque quotidien.
Ces derniers temps on a beaucoup trainé ensemble et j'ai compris. En fait les regards, les remarques sur notre passage, moi je les notais mais pas elle. Je lui expliquais certaines attitudes et certaines remarques et elles ne les avait pas du tout envisagées comme des agressions, car elle est assez naïve à ce sujet. Elle n'a jamais eu à craindre le regard des autres dans sa vie, contrairement à moi qui ai subit pendant des années à l'école les brimades et la mise à l'écart par mes camarades. Elle, elle a toujours été très populaire, grande gueule, aimée de tous. Elle a appris à se sentir à l'aise partout quand moi j'a appris à me méfier de tout le monde, être attentive, sur le qui vive, prête à me défendre. Son surpoids est arrivé alors qu'elle était déjà forte, du coup elle a senti le changement dans le regard des autres mais pas tant que ça, et surtout elle s'en fout et elle n'en souffre pas. Tant mieux pour elle mais son expérience personnelle ne doit jamais servir à minimiser un phénomène qui lui est bien réel.
Être fort, résister mentalement aux attaques, c'est bien, ça aide au quotidien. Mais le problème ce n'est jamais la plus ou moins faiblesse des victimes ou leur peur plus ou moins handicapante. Le problème c'est encore et toujours les agresseurs, leurs propos, et surtout LA CAUSE de leur façon de penser et LE POURQUOI ils agressent.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.instagram.com/an_ruee
edhelwen

edhelwen


Nombre de messages : 3236
Localisation : Le Moule - Guadeloupe
Date d'inscription : 25/03/2005

De la place des femmes dans la société. - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: De la place des femmes dans la société.   De la place des femmes dans la société. - Page 30 EmptyVen 24 Aoû 2012 - 16:50

Je savais que j'allais avoir ce genre d'expérience en réaction (attention, ce n'est pas sur un ton condescendant surtout).
Le fait est que j'ai eu des expériences (oui "des", parce que je n'apprends pas assez de mes "erreurs" -_-) qui auraient pu me faire flipper face à n'importe quel homme. Et que pourtant, par la suite, j'ai plutôt été victime de slut shaming que de peur (d'où le fait que ce sujet là soit plus mon combat). Loin de moi l'idée de comparer les expériences, ce n'est pas le but, je dis juste que j'ai plus peur de la peur que des hommes malgré les expériences douloureuses.
Le viol n'est pas une fin de la vie amoureuse, de la vie de femme sûr d'elle, de la vie tout court -_-, surement pas dans tous les cas (Et ça me fait vachement chier d'en venir à raconter ma life).

Breffle, et si, des généralités sur les femmes ont été faites tout le long du sujet, surtout en réponse à l'homme qui a osé poser des questions.
Et je le répète, je peux ressentir plein d'empathie, mais je ne me sens pas solidaire du combat "on a peur à cause de vous". Au même titre que je répondrais que je n'ai pas à prendre pour toutes les nanas qui rembarrent méchamment le pauvre gars qui tente juste de se serrer une meuf et qui s'y prend très mal (en me prenant un "salope" parce que je n'ai pas répondu à son compliment), j'estime que le gars qui vient me demander l'heure parce qu'il a besoin de l'heure n'a pas a prendre pour "tous" les gars qui viennent me dire que je suis "bonne".
Mais je le répète, on a toutes des manières très différentes de prendre les choses. Je ne cherche pas à m'ériger en exemple ou à dire que ma réaction est meilleure. Je tenais juste à dire qu'il existe des nanas que ça fait chier d'être interpellées pour un oui ou pour un non mais qui préfèrent rester ouverte et qui ne se sentent pas victimisées. Avant d'être un homme, le mec qui vient me parler est un être humain. Je ne dis pas ça par opposition à vous, attention. Même si apparemment c'est mal *gratte gratte* je me revendique plus égalitariste que féministe (et oui, il y a une différence quand on vous lis, puisque l'homme est un agresseur en puissance et la femme une victime permanente. Ce n'est que mon ressenti).

Je suis surement concon vivant dans mon monde anarco utopiste, mais malgré tout ça, j'ai l'impression de vivre dans un endroit où le fait d'être une femme n'est pas un handicap (et je préfère le ressentir comme ça merci) et je n'ai jamais eu l'impression de vivre du sexisme ordinaire (et pourtant je travaillais dans le monde des ingés informaticiens XD!). J'étais peut être payée moins, je ne le savais peut être pas. Je suis peut être trop sûre de moi, j'en sais rien.
Je suis très reconnaissante aux féministes du chemin parcouru jusqu'à présent et je souhaite même très fort ne plus me prendre de "connasse" dans la rue, mais est ce vraiment nécessaire de retourner la gueule d'un gars qui est de votre côté, qui transpire l'envie de comprendre et qui reconnait ses erreurs langagières (bon ok, avec un passif qui aide pas, pardon monsieur:p)?
Revenir en haut Aller en bas
http://affreusementmignon.blogspot.com/
Anne-Laure
Admin
Anne-Laure


Nombre de messages : 29742
Localisation : Angoulême, France
Date d'inscription : 13/11/2004

De la place des femmes dans la société. - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: De la place des femmes dans la société.   De la place des femmes dans la société. - Page 30 EmptyVen 24 Aoû 2012 - 17:33

Zun, c'est vraiment dommage que tu aies édité ton message. console Mais je comprends pourquoi.

_________________
De la place des femmes dans la société. - Page 30 Alg_sigbjd
Revenir en haut Aller en bas
http://algesiras.free.fr
Mumb@

Mumb@


Nombre de messages : 4300
Age : 39
Localisation : Ahahah
Date d'inscription : 02/05/2006

De la place des femmes dans la société. - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: De la place des femmes dans la société.   De la place des femmes dans la société. - Page 30 EmptyVen 24 Aoû 2012 - 17:47

C'est beau edhelwen de pouvoir vivre sans cette crainte au creux du ventre, je suis admirative mine de rien, c'est chouette pour toi Smile (et je suis sincère, c'est pas ironique, j'aimerais pouvoir être comme cela... au final faut croire que c'est comme les clebs, ils sentent ta peur? XD ).

J'ai pas eu de bol, dès que je suis arrivée ici (à 5 ans), j'ai été confrontée à cette violence et agressivité masculine, avec des gars de 17 ans qui voulaient me montrer leur zob en essayant de m'agripper pour "me la mettre", et j'avais 6 ans à peine quand ça a commencé, et quand je m'échappais, je me prenais des briques et des cailloux, et c'est pas une métaphore.

A force d'être agressée, j'ai fini par m'habiller comme un mec, me faire passer pour un mec, avoir une attitude de mec, et perdre toute trace de féminité pendant de nombreuses années, pour plus me faire traquer comme un animal et être terrorisée en sortant mon chien.

J'avais réussi à surmonter ça pendant pas mal de temps, malgré les agressions, je réussissais à en sortir plus forte, mais dernièrement, avec des enfants en bas âge, j'ai fini par courber l'échine (pourtant m'en faut beaucoup), quand tu te fais agresser par un connard qui veut te démonter à coups de pieds dans le ventre gratuitement alors que t'es enceinte de 8 mois et que t'en as un autre de 3 ans à la main, tu réalises que tu es vulnérable, que s'il t'arrive quelque chose, tes gosses se retrouvent à la merci de cet enfoiré, et qu'ils peuvent se retrouver sans maman parce qu'un chien galeux estime que si tu ne te sens pas HONOREE par ses affections verbales et que tu ne le remercies pas en penchant ton cul vers lui, beh tu mérites de te faire défracter la gueule en plein milieu de la rue.

Bref.

Mais j'aime ton raisonnement, et je suis ok que la paranoïa intensive alimentée par toutes réflexions qui sont vécues comme de vraies agressions, ce n'est pas la solution et ça n'arrange pas les choses.

Et d'un côté, je suis en partie d'accord avec certains arguments de NieLs... Mine de rien, avec l'apparition d'internet, les femmes sont plus facilement ouvertes au sexe opposé via les sites forums ou autres qu'IRL Non sérieusement, avant, tu voyais quelqu'un, attirance, sourire, accostage, échange de numéros.
Maintenant, un mec t'accoste, même poliment, direct on est sur la défensive "omg un détraqué sexuel!!" (attention, je ne dis pas que penser ça ce n'est pas légitime vu les connards qui balancent des phrases pourries), alors que ça pourrait simplement être quelqu'un qui t'a trouvé jolie, et qui, au lieu de regretter, tente sa chance. Et sur internet, sous couvert de l'anonymat ou surtout qu'on puisse cliquer sur la croix pour tout arrêter, on est moins sur la défensive.

C'est comme la pub pour meetic avec la brune à franges. Cette pub me gonfle. En gros, la meuf avait plusieurs possibilités pour trouver un compagnon, au boulot, un repas entre amis, dans un café, mais comme elle se ferme au monde extérieur, beh elle trouve pas, heureusement il reste les sites de rencontre!
C'est dommage de se fermer aux autres, et justement, peut-être de passer à côté de belles choses parce qu'on a peur (ce cas de figure est valable uniquement pour la pub hein, quand on est dans le metro tranquillou ou dans le bus, ya pas marqué open bar pechotez moi les gars chuis free).
Revenir en haut Aller en bas
Yoshi

Yoshi


Nombre de messages : 3365
Date d'inscription : 22/03/2006

De la place des femmes dans la société. - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: De la place des femmes dans la société.   De la place des femmes dans la société. - Page 30 EmptyVen 24 Aoû 2012 - 17:53

edhelwen a écrit:
est ce vraiment nécessaire de retourner la gueule d'un gars qui est de votre côté, qui transpire l'envie de comprendre et qui reconnait ses erreurs langagières (bon ok, avec un passif qui aide pas, pardon monsieur:p)?

Alors là, ce n'est absolument pas l'impression que j'ai eu en lisant Niels, carrément pas. Quelqu'un à qui je demande de ne pas employer des termes injurieux ou péjoratifs pour parler des FEMMES et qui trouve ça teeeeeeeeeellement malin de mettre des Madame en italique pour la peine, ça ne me donne pas l'impression du tout de "reconnaitre ses erreurs langagières", pardon. C'est quoi le but Niels, m'agacer? Bravo c'est réussi, et maintenant?

Ce serait bien que les hommes arrêtent de dire "salopes", "connasses" même "gonzesse" parce que oui, "gonzesse" c'est péjoratif, pour parler des femmes, oui. Juste ça, ce serait bien. Quand j'entends mes collègues masculins parler comme ça je leur fais systématiquement la réflexion, ils me trouvent pénible c'est clair, ils me disent que c'est juste comme ça ce n'est pas grave, mais au final ils font attention et c'est déjà ça pour moi, un petit pas c'est déjà un pas.

On dit "un porc" pour un pervers, et on dit "salope" pour n'importe quelle fille dans la rue, c'est équitable? C'est comparable Niels? Vraiment? J'ai beaucoup aimé l'image de la pomme et du building de Sugar, c'était très juste.

Zun> amis

Edit : Mumba elle est pas brune la fille dans la pub :O! XD
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshi.lapoo.fr/
Mumb@

Mumb@


Nombre de messages : 4300
Age : 39
Localisation : Ahahah
Date d'inscription : 02/05/2006

De la place des femmes dans la société. - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: De la place des femmes dans la société.   De la place des femmes dans la société. - Page 30 EmptyVen 24 Aoû 2012 - 18:09

ah bon elle est quoi? Oo

https://youtu.be/XkI8Ign5K2c
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





De la place des femmes dans la société. - Page 30 Empty
MessageSujet: Re: De la place des femmes dans la société.   De la place des femmes dans la société. - Page 30 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
De la place des femmes dans la société.
Revenir en haut 
Page 30 sur 58Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 29, 30, 31 ... 44 ... 58  Suivant
 Sujets similaires
-
» Léonie (puki² ante) : Blue Doudou- NEW p5
» Une societe bien Francaise, Bravot
» [Transaction] Arnaque sur hobbykit-import (société liquidée)
» Ces femmes qui veulent ressembler à des poupées
» Création du forum feedbacks pour les membres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Materiel Celeste :: Le Marché :: Papotages-
Sauter vers: